Vous êtes l’expérience

Un temple de la satrapie Gallia

Vous êtes l’expérience

Par The Kite, traduction par Fra DP

Conférence donnée lors de l’événement “Magia del Caos”, à Bilbao (Espagne) le 23 avril 2015.


Article original : http://www.thekitescradle.com/you-are-the-experiment/

Affiche de l'événement par l'IOT Ibérie
Affiche de l’événement par l’IOT Ibérie

Holà ! Tout d’abord je tiens à vous dire que, moi, the Kite, je suis déçu de ne pas vous présenter cette conférence en personne, je suis sûr que vous êtes des personnes que je voudrais rencontrer. Peut-être qu’à l’avenir nous nous rencontrerons. J’ai hâte que cela se produise. D’ici là, merci de partager ce moment avec ma bien-aimée partenaire magique Soror Brigantia. Nous sommes enthousiasmés par cette opportunité de contribuer à l’essor de la magie du chaos dans le monde hispanophone.

Secundo je suis un magicien, et je n’ai jamais vu de vérité qui ne soit pas construite par quelqu’un. Cela s’applique à ce que je vous apporte aujourd’hui. Je présente, avec mes propres biais, un ensemble de demi-vérités réductrices avec lesquelles jouer. Jouez avec s’il-vous plaît, jouez à fond.

Commençons.

Qu’est-ce que la magie ?” est l’une des questions que j’apprécie le moins. Commençons alors par dissiper quelques malentendus. D’abord, il n’y a pas de “trucs” magiques reposant dans une grand Besace Cosmique et attendant d’être utilisés. Pas d'”énergie”, pas de “force du Chaos”, pas de “pouvoir magique”. La magie n’est pas une chose, c’est une activité. Cette activité est faite par des magicien(e)s, et la Magie tire son nom des magicien(e)s, des Mages, et pas l’inverse. La magie c’est nous, les magicien(e)s.

L’une de mes questions préférées est “à quoi ça sert ?” Posons-nous la question, à quoi sert la magie ? La magie a deux finalités. Premièrement, nous les magicien(e)s (nous sommes la magie, rappelez-vous) apprenons des techniques pour modifier le monde à notre convenance. Nous changeons le monde. Nous produisons même des changements en nous, qui faisons partie de ce monde changeant. C’est ce que la plupart des gens veulent dire par “magie”.

Deuxièmement, en faisant un inventaire de nos réussites magiques, nous commençons à comprendre que toute notre vie nous avons été induits en erreur sur la manière dont le monde fonctionne et sur notre place en son sein. Chaque sort réussi dément les mensonges que nous nous racontons sur les causes et les conséquences d’un monde mécaniquement rigide. Chaque sort réussi dément ces mensonges selon lesquels nous sommes des fantômes dans des poupées de chair. Notre succès magique nous enseigne une histoire bien différente. C’est ce que beaucoup de gens veulent dire par “illumination”.

Cependant, la Magie n’est pas la Religion. Bien que le terme Illumination donne l’impression qu’il y a là une finalité religieuse, nous n’avons pas besoin de croire en un dieu ou une révélation. Et nous n’avons pas besoin d’église. Toutes ces choses ont été construites par d’autres et il n’y a aucune raison de les croire eux plutôt que nous-mêmes. Ces choses peuvent même devenir des fins en soi et nous écarter de nos deux finalités magiques. De plus, les autorités Religieuses sont habituellement hostiles à la Magie. Donc ce n’est pas la Religion.

La Magie n’est pas la Philosophie. Pas dans le sens où l’occident comprend la philosophie au moins. Car la philosophie occidentale est un désert d’idées, de concepts, d’agencements élégants d’idées qui peuvent avoir une relation avec ce qui se passe réellement (ou pas). Les explications ne sont pas nécessaires en Magie. Penser que la théorie de la magie est une philosophie est autant un piège pour la/le magicien(e) que la Religion.

La philosophie telle qu’on la trouve parfois en Orient, telle qu’elle était vécue par les philosophes Grecs pré-Socratiques, est différente. Parmi ces gens, la philosophie n’est pas discutée mais vécue. Il n’y a pas de division artificielle entre les idées et les actes. Je trouve que c’est une belle façon de vivre, ce n’est pas la Magie pour autant.

La Magie n’est pas la Politique. En Politique, nous voulons non seulement vivre selon notre propre vision du monde, mais aussi l’étendre au monde extérieur. Cela ressemble à la Magie car cela vise à changer le monde, et pas simplement avoir des idées à son sujet, mais les méthodes politiques – l’activisme, les débats, le consensus, le législatif, etc. – ne sont pas en soi Magiques.

La Magie n’est pas l’Art. Nombreux sont les Artistes déboussolés à ce sujet, surtout parce que la Magie est souvent décrite comme un art. Bien entendu, la Magie Occidentale est souvent décrite de nos jours en des termes empruntés au postmodernisme, qui est de l’art à la puissance 10. Mais, comme je l’ai déjà dit, la Magie n’est pas une théorie.

Il peut être difficile de distinguer l’inspiration artistique et l’inspiration magique, et une bonne part de la Magie se concrétise comme de l’Art. Ma meilleure suggestion ici est de discerner les intentions de l’Art et de la Magie. Pour faire la différence, il suffit de prendre les deux finalités Magiques : produire des changements et l’Illumination.

La Magie n’est pas la Psychologie. Notre esprit joue un grand rôle dans la Magie, mais toute notre Magie n’est pas dans l’esprit. Au sein de la Magie du Chaos, nous l’apprenons en jetant des sorts visant des résultats observables dans le monde extérieur. Notre Magie peut nous changer nous-mêmes, nous déconstruire et nous reconstruire, nous réinventer, et nous pouvons y inclure des techniques issues de la psychologie ; mais nous produisons également des changements magiques dans le monde, qui pour ainsi dire n’est pas nous-mêmes.

La Magie n’est pas la Science. La Science part d’une “bonne idée” initiale, qu’elle transforme en hypothèse, testée minutieusement jusqu’à ce que les preuves collectées pour ou contre l’hypothèse soient écrasantes. Cela ressemble à la Magie, sauf quand vous essayez de la mettre à l’épreuve de la pratique. Aucune expérience de laboratoire ne peut faire l’affaire. De son côté la Magie agit dans la vraie vie, et vous ne pouvez pas répéter exactement les conditions initiales d’où votre magie est issue. Tout événement magique est un cas unique.

À la différence des scientifiques, nous ne nous appuyons pas sur des causes et des effets physiques pour réussir. Nous n’espérons pas seulement que nos efforts mènent à une théorie nouvelle et meilleure, mais qu’ils mènent à un bouleversant épanouissement de nous-mêmes dans ce monde qui est notre vraie maison.

Les magicien(e)s sont moins comme des chercheurs que comme des ingénieurs. Les chercheurs veulent savoir si telle ou telle chose est vraie. Les ingénieur(e)s veulent voir si elles/s’ils peuvent faire fonctionner telle ou telle chose. Nous les Mages ne faisons pas des expériences pour tester des théories, nous orchestrons le monde et nous-mêmes. Nous incarnons notre magie. Nous sommes l’expérience.

Jusque-là j’ai décrit ce que la Magie n’est PAS.

La Magie n’est pas la Religion.

La Magie n’est pas la Philosophie.

La Magie n’est pas la Politique.

La Magie n’est pas l’Art.

La Magie n’est pas la Psychologie.

La Magie n’est pas la Science.

Retournons maintenant à la question que j’apprécie le moins : qu’est-ce que la Magie ?

Premièrement, la Magie c’est les magicien(e)s. Nous sommes la magie. Je l’ai déjà dit.

Deuxièmement, la Magie c’est l’Intention. L’intention est la réponse à la question “à quoi ça sert ?” Au fond, nous avons nos deux finalités de la Magie pour y répondre ; mais ces finalités sont alimentées par une formulation claire de nos Intentions, visant des résultats spécifiques.

Troisièmement, la Magie c’est la technique. Qui dit technique dit habileté. Qui dit habileté dit apprentissage. Qui dit apprentissage dit du temps de l’effort et de la répétition, dirigés intelligemment. Qui dit habileté dit que même les gens sans capacité ou talent innés peuvent apprendre la magie.

Les techniques magiques sont largement disponibles dans les livres, les articles sur Internet, etc., et à peu près tout semble fonctionner à condition que vous y mettiez du temps. L’habileté dans l’utilisation des techniques, c’est un autre sujet. Vous pouvez l’acquérir par vous-mêmes, mais c’est comme tout apprendre par vous-mêmes : c’est inutilement dur, cela peut vous décourager et vous faire abandonner, ou vous pouvez détruire votre vie en faisant des erreurs pourtant évitables. Il est généralement mieux d’apprendre avec un enseignant ou si possible avec un groupe. C’est pourquoi les Illuminés de Thanateros existent, pour faire en sorte qu’il soit plus facile pour un(e) magicien(e) de devenir un(e) virtuose sans faire trop d’erreurs coûteuses. En pratiquant la magie ensemble, nous apprenons les un(e)s des autres plus rapidement qu’en pratiquant tou(te)s seul(e)s, et nous avons d’autres magicien(e)s pour nous soutenir dans ce que nous faisons.

Notre société au sens large ne soutient pas notre effort magique. Les autorités préféreraient que nous travaillions toute la journée pour payer les dettes qu’elles nous ont vendues et que nous nous comportions sagement à la maison, entouré(e)s des déchets que nous avons achetés à crédit dans l’espoir d’éviter notre désespoir face à l’épave que nous avons fait de nous-mêmes, de notre société et de notre monde. En tant que magicien(e)s, nous avons la chance de nous opposer à ce spectacle affreux et de ramener nos proches à la magie qu’ils ont perdue.

Faisons cela. Magicien(e)s, Intention et technique. Nous ne savons pas ce que donneront nos efforts, mais c’est une expérience à tenter. Nous sommes l’expérience. Vous êtes l’expérience. Laissez-moi vous souhaiter bien des succès dans votre expérience, et peut-être que nous pourrons partager nos belles réussites un jour. En parlant de belle réussite, je crois que Soror Brigantia a maintenant quelque chose à vous dire de son cru.

Chao,

Kite